Accéder au contenu principal

Reproduction du bouledogue français - complications mise bas et post partum

15 mars 2020. Un dimanche ensoleillé, aux températures douces, c'est bon d'entendre les petits oiseaux chanter. Ils annoncent le printemps.
Alors que les écoles ont fermé pour protéger nos enfants du Covid, que les parents doivent s'organiser, il règne une ambiance étrange. Un drôle de silence. Plus de bruits de moteurs...
Comme un dimanche au mois d'août où tout est arrêté.
Ce dimanche 15 mars 2020, ne sera finalement pas un dimanche comme les autres. C'est en effet, le jour où Moon a décidé de mettre bas !


Moon quelques jours avant la mise bas

9h. On n'est pas de bonne heure... Moon sort comme chaque matin faire ses petites affaires. Je la sens bien agitée.
Humm... on est à 58/59 jours de la saillie (réalisées avec taux de progestérone test bandelettes Virbac). Je me questionne. Un peu tôt pour l'arrivée des bébés ... mais on est dans le timing, peut on vraiment se fier aux tests, c'est moins fiable que d'avoir le taux de progestérone précis.
La radio et la consultation véto de la veille, ne laissaient rien présager.
La courbe de température n'a subi aucune chute flagrante ces derniers jours.
Pas vu de bouchon muqueux.
Et pourtant... je vois quelques contractions, le col s'ouvrir.
Elle ne veut pas manger.
Elle vomit même.
Ca se précise.

Après une petite toilette intime, je l'installe sans tarder dans la caisse de mise bas. J'ajoute quelques alèses, des morceaux d'une housse de couette déjà préparés ; housse que j'avais découpée après l'avoir soigneusement nettoyée.
Elle fait son nid.
Toujours agitée.
Je surveille, et au cours de la matinée, elle semble un peu plus sereine et se couche.

Une mise bas compliquée chez le bouledogue français

La mise bas, premières complications

Mise bas bouledogue francais, le 15 mars 2020

12h30, les premiers halètements commencent réellement et annoncent que le travail est bel et bien commencé.
Evidemment on est DIMANCHE. Pourquoi mes filles mettent bas le dimanche ?
Plus question de la laisser sans surveillance maintenant. Je m'installe aussi.
12h40, une poche d'uteroverdine montre le bout de sont nez, elle rentre et sort. En général, ce liquide annonce le décollement placentaire et l'expulsion du premier chiot dans les minutes à quelques heures qui suivent.

Poche uteroverdine mise bas
bouledogue francais
Pour Mai-Line, ce liquide arrive sans poche et l'expulsion du premier chiot arrive vite. Alors, pour moi, ça ne s'annonce pas bien. Je le pressens, de tout de façon rien n'avait commencé sereinement. Reste à surveiller... La boule au ventre.
13h30, La poche sort et stagne à la vulve. Plus rien. En même temps, je me renseigne auprès de Carole, une éleveuse plus expérimentée que je contacte quand je rencontre un problème ; ça ne la rassure pas non plus.
En même temps, j'appelle les urgences vétérinaires les plus proches, une clinique qui se trouve à une vingtaine de km de la maison. J'annonce la couleur en décrivant non seulement le problème et que le patient est un bouledogue français.
Il y a deux ans, ma véto traitant m'avait dit de choisir en cas d'urgence une  clinique dans un autre département. Dans ce contexte particulier, le Covid et l'angoisse, je choisis le plus rapide d'accès !
L'interlocutrice se renseigne et victorieuse, m'annonce : "Ne vous inquiétez, il faut laisser faire la nature", "ça peut être comme cela pendant 12h00". "Si l'état général de maman est bon, pas de soucis".
Ne me voyant pas rassurée, elle me propose de rappeler à 15h00.
14h50 : au cours d'une contraction plus intense, la poche d'uteroverdine se perce, laissant place à une poche d'eau de la taille d'une belle mandarine ; elle reste coincée là, aussi celle-ci. C'est le sac amniotique mais, je ne vois pas de bébé engagé.
Je rappelle la clinique qui me demande de venir de suite.
15h40, nous y sommes. Une infirmière embarque la caisse de transport avec ma Moon dedans ; elle est prise en charge immédiatement.
16h00, une jeune vétérinaire me reçoit et me questionne : nb de chiots attendus, etc..., m'indique le déroulé : Echographie pour vérifier l'état de santé des chiots, radio pour vérifier si chiot mal engagé comme je le pressens, césarienne si nécessaire.
Elle en profite pour me rappeler que le bouledogue français est un animal créé par l'homme qui ne pourrait survivre seul dans la nature... Je me demande pourquoi quand j'ai appelé le midi, on m'a répondu "il faut laisser faire la nature"😏 !
Elle me rappelle les risques de l'opération, à savoir rentrer bredouille : Moon peut y rester ainsi que ses bébés.
Pas utile de me le préciser, je fais reproduire mes louloutes en connaissance de cause. Et puis, que ce soit chez l'humain ou les animaux, la reproduction n'est jamais sans risque. Je parle en connaissance de cause. Quand on attend un bébé, ce n'est pas toujours le bonheur au bout du compte.
16h35: Après échographie, la jeune véto m'annonce qu'un chiot est en souffrance fœtale, le chiot bloqué.
Elle passera d'urgence au bloc après l'opération actuellement en cours !
Impression du devis et paiement de la consultation et de l'écho de suite. Prix spécial pour les urgences le dimanche.
Je choisis de rentrer à la maison plutôt qu'attendre 2h comme annoncé.
Restez positive ; avancer.
Autant faire un peu de nettoyage dans la caisse de mise bas pour accueillir tout le monde.
18h05 : la clinique m'appelle. Tout s'est bien passé. Moon est réveillée, en forme, les 5 bébés vont tous bien.
Qui plus est, c'est une bonne maman, à peine réveillée, elle a sauté dans la caisse où se trouvaient les petits pour être avec.
Oufff. Je suis tellement fière de ma Moonette.
A mon arrivée, Moon est en forme, trépigne dans sa caisse de transport. Je découvre les beautés dans une caisse recouverte d'une couverture, toutes les couleurs de robe... Magnifique portée. Moon est dans sa caisse de transport.

Le retour à la maison

18h40 : on rentre tous à la maison avec la facture tarif spécial dimanche et urgence ! et une ordonnance prescrivant 5 jours d'antibiotiques. Ma fille s'installe avec la troupe à l'arrière de la voiture.

Moon, retour à la maison après césarienne

Je pèse les bébés 225g le plus petit, 288g pour la femelle, 250g pour les autres.

Moon et ses bébés

J'installe Moon et ses bébés dans la caisse de mise bas. En effet, Moon est une super maman et rapproche ses petits d'elle. C'est amusant, elle les tire par la patte. Mai-Line les attrape par la tête... après tout, chacun sa technique !
Le sol est chauffé avec une couverture chauffante. C'est mon choix depuis que je fais porter, plutôt qu'une lampe infra rouge.

Je lui prépare un bon petit dîner pour qu'elle se remette de ses émotions et elle dévore ! Ouf, enfin, elle remange avec appétit. La gestation avait été délicate avec des nausées.

Par chance, il y a du lait, ce n'est pas toujours le cas après une césarienne. Toutefois, la césarienne n'était pas programmée et le travail avait commencé...

Cicatrice césarienne 5 chiots - Oh My Boubous Moon

A chaque naissance, la première semaine, je me lève plusieurs fois la nuit pour voir si maman et bébés vont bien. J'ai un réveil interne qui me permet de faire cela sans avoir recours à la mécanique ou l'électricité.

17 mars, Crise sanitaire. notre gouvernement nous annonce le confinement. Très bien, mon boulot est à la maison et plutôt sympa.

Les premiers jours, tout se passe bien, Moon ne quitte pas ses poussins, qui tètent voracement ! Ses mamelles sont gonflées mais souples, pas besoin de vider. Elle mange bien.


En 6 jours, les bébés ont pratiquement doublé leurs poids de naissance.
Toutefois, Moon semble plus haletante et moins affamée au 5e jour. La température n'est pas exceptionnellement élevée, 38,5 depuis son retour.

Choc septique après mise bas

5 jours d'antibiotiques. On termine le traitement le vendredi 20 mars au soir.
Samedi 21 mars, vers 12h, Moon se met à vomir, elle semble complètement apathique, faible, abattue. Elle tremble. Température 39.4.
Elle s'isole des chiots alors qu'elle ne les quittait pas.
J'envoie un sms à l'assistante véto pour savoir s'ils sont ouverts. Et oui, on est samedi. Elle m'organise un RDV d'urgence à 14h00.
Je donne un peu d'eau sucrée en attendant.
Un peu avant de partir chez le véto, Moon revomit. Elle fait ses besoins dans la maison, ses selles sont molles. Elle est bien trop calme. Abattue.

Confinement : ne pas oublier l'attestation de déplacement. Je dépose mon colis chez le véto et j'attends.
Seule au monde ; dans la voiture, sur le parking, c'est le protocole.
La boule au ventre. Pas de véhicules, pas d'avions, rien pour détourner mon attention...
Puis, l'annonce des résultats de l'échographie, comme une bonne gifle, me ramène à la vie.

Les cornes utérines sont anormalement grosses, la véto m'annonce qu'il faudrait lui retirer l'utérus, surement une infection à ce niveau. Elle attend les résultats de la prise de sang.

Attendre. Cogiter. Le risque que je fais prendre à ma chienne, ce que vont devenir les petits ; ça je le savais avant, mais on n'est jamais assez bien préparé quand ça arrive vraiment.

Elle a maintenant plus de 40 de fièvre, aussi, après prise de sang, on lui injecte des antibiotiques à large spectre, un anti inflammatoire, et un médicament contre les nausées.
Les résultats de la biochimie montrent une chute spectaculaire des globules blancs mais pas cata pour le reste. Ma véto préconise que Moon soit sous surveillance aux urgences, dans la clinique où s'est déroulée la césarienne. Et c'est reparti... 25km... Il est convenu que les chiots restent à la maison.

Toujours seule au monde ! Presque, heureusement, qu'il y a les réseaux sociaux. et ma précieuse aide Carole des Bould'amour de la Lys qui m'épaule toujours quand c'est la panique.

Il est plus de 15h00, je roule sur une autoroute déserte, c'est apocalyptique... Je me sens désemparée, vivement que j'arrive.

Très vite prise en charge, Moon repasse une échographie, j'y assiste. La jeune véto des urgences, ne voit rien d'inquiétant en me montrant les images et me dit des mots qui rassurent. Les cornes utérines sont épaisses mais à 1 semaine de la mise bas, c'est normal. Et pour elle, pas possible que ma jeune maman fasse un pyomètre après une césarienne... Donc pas question de lui retirer l'utérus. Sa fièvre est un "peu" tombée, 39.6.

Je suis plutôt rassurée mais elle reste hospitalisée la nuit pour être sous surveillance.
Je dois rappeler le lendemain matin.

Repartir dans l'autre sens. Toujours aussi apocalyptique... Ma priorité maintenant : les chiots qui doivent mourir de faim. J'ai du lait maternisé à la maison pour les chiots qu'il faut hydrater au plus vite maintenant. 

J'ai déjà nourri Onoré, dit Oby, de ma première portée au biberon. je me sens à l'aise avec ça. C'est juste qu'il va falloir m'organiser car là, il y a 5 bouches à nourrir. 

Nourrir des chiots bouledogues français orphelins

Retour à la maison. Objectif : les 5 ventres qui n'ont pas bu depuis plusieurs heures. Un chiot de cet âge tète à la demande h24.
Je vais devoir les nourrir toutes les 2/3 heures.
Je vais devoir les stimuler pour les besoins.
En stock j'ai le lait maternisé Royal Canin Puppy Pro Tech Dog. Il est enrichi en anticorps.
A mon arrivée, presque 17h, les chiots vont bien. Ils sont vigoureux. Pas de pleurs. Ils avaient du faire de la réserve le matin.

Quel biberon pour un bouledogue français de 7 jours

Le lait maternisé le plus complet et le plus adapté pour le développement d'un chiot, est le Royal Canin. Dans chaque boite de lait Royal Canin, est fourni un biberon et trois tétines.
Seulement, le lait maternisé, c'est un peu galère à préparer, et avec cette marque, le lait fait des grumeaux...

Et au niveau des tétines, la plus petite est longue et fine et je ne pense pas qu'elle soit bien adaptée au bouledogue français qui a un museau plat.
J'ai plusieurs biberons. Différentes tétines. Je me souviens qu'avec Onoré, il avait fallu jongler avec plusieurs car avec sa fente labiale, ce n'était pas évident pour lui.

Les chiots ne veulent pas téter😬.

Les chiots ne veulent pas de mon breuvage. Pas évident de passer de la chair au caoutchouc. Du bon lait de maman au lait artificiel. Je tente aussi le biberon dans la caisse de mise bas, il doit bien rester un peu de l'odeur de maman.
Ils secouent la tête pour faire ressortir la tétine et font des hauts le cœur !!
J'essaie plusieurs tétines. Je sucre car c'est vraiment insipide ce lait. Rien à faire, les bougres ont décidé de me mener la vie dure, comme si je n'avais pas suffisamment de stress avec ma Moon,... 
Je finis tant bien que mal par faire du goutte à goutte à la seringue, gouttes de lait qu'ils recrachent.
Biberonnage chiot 1 semaine
Biberonnage chiot bouledogue Français 1 semaine

La vidange...

Les petits sont incapables à cet âge de faire leurs besoins sans être stimulés. Maman, pour cela, les lèche pour qu'ils éliminent le pipi et le 💩. et ceci jusqu'à leurs trois semaines au moins ou ils commenceront à éliminer seuls.
Coton humidifié et tiède fonctionne bien pour le pipi. Pour la grosse commission, par contre, rien à faire ! en même temps, le changement d'alimentation doit aussi les perturber.
J'ai mon cahier sur lequel je note qui fait quoi et quand... Qui boit quoi ou pas...
21h La clinique m'appelle. Moon est sous perfusion et sa température est descendue a 39. C'est sur la bonne voie.
Ma soirée, ma nuit, se résumeront à tenter de nourrir ces petits machins de rien et de les faire éliminer !

Je me sens impuissante et insatisfaite. 
Mamie n'est pas parfaite : "Moon revient, tes mouflets ont besoin de toi à la maison, tu es bien meilleure que moi pour cette tâche". 

Mammite gangreneuse après mise bas - Quand le sort s'acharne...

Dimanche 22 mars 11h00, j'appelle la clinique pour avoir des nouvelles de Moon.
Elle va mieux apparemment. La fièvre est bien tombée 37.8. 
On me propose de garder Moon en observation la journée ou je peux venir la chercher. 
Pas besoin de vous écrire la réponse, le club des 5 a besoin d'elle et j'imagine qu'elle aussi, ses mamelles doivent être gonflées à bloc ! D'ailleurs, la véto m'indique qu'elle a été obligée de la vider le matin.

Moon repart avec les mêmes antibios et des anti-inflammatoires. Traitement compatible avec l’allaitement, dixit la véto.
Je prends aussi un autre lait maternisé au cas où. Du TVM. Les petits n'ont pas perdu de poids mais non pas pris non plus.

Moon retrouve ses bébés qui tètent voracement. Elle les lèche encore et encore...

Quel bonheur, quel soulagement ! Je les laisse tranquilles.

13h, soit une heure après notre retour, une de ses mamelles se met à cloquer ; une cloque rouge violacée apparaît subitement. Une mammite.



J'appelle la clinique qui me dit qu'elle ne risquait rien, que les bébés ne risquaient rien non plus car sous antibiotiques. Ca devrait passer d'ici 48h.
Bétadine pour désinfecter.
Je mets du frais sur la dite mamelle et j'évite d'y faire téter les petits.
La cloque finit par éclater.







Lundi 23 mars. Je téléphone à ma véto en début d'après midi. J'ai besoin que l'on me rassure. Pas facile d'expliquer au téléphone. Je dois surveiller.
Grâce a la Furbo Caméra, je surveille que tout se passe bien depuis mon téléphone. Maman s'isole des petits - Oh My Boubous

Lundi 23h. C'est vraiment moche. Je finis par envoyer des photos de la mamelle par mail à mon véto traitant.

Mardi 24 mars 8h. Ma véto m'appelle pour me demander de venir, il ne faut pas laisser cela comme cela.

et c'est reparti... Cette fois ci, pas d'attente sur le parking. Je rentrerai seule à la maison. Les ventres m'attendent.

Dites docteur, c'est quoi une mammite gangreneuse ?

C'est une inflammation de la mamelle due à un germe gangreneux. Chez l'humain on pourrait comparer cela aux infections nosocomiales comme celle qui a coûté la vie à Guillaume Depardieu, sauf que là, c'est la mamelle qui est atteinte.
La mamelle prend une teinte rouge puis violacée et finit par devenir noire car les tissus sont nécrosés.

Mamelle de Moon avant son hospitalisation

Mamelle après avoir éclaté. les tissus sont noirs et nécrosés c'est le début de la guérison

Mammite gangreneuse. Tissus nécrosés

Mammite gangréneuse - Cicatrisation 1er avril

Mammite gangréneuse - En cours de cicatrisation 9 avril

Pronostic vital mammite gangreneuse

Moon restera hospitalisée en soins intensifs une bonne semaine. Perfusion. Trois antibiotiques différents. Morphine. Arrêt de la lactation.
Sa biochimie n'est pas rassurante. Son cas est grave. Pronostic vital 50/50.
La véto est persuadée que le germe ne provient pas de la mamelle, mais de l’utérus. Les écoulements vulvaires sanguins sont glaireux, opaques, presque rouges/bruns.
Pour elle, ce serait au moment du choc septique que les bactéries se seraient répandues de l'uterus à la mamelle qui est très vascularisée.
Aussi elle doit "gagner du temps". Soigner la mamelle et attendre le maximum de temps pour ré ouvrir le bidou de ma pauvre Moon. La cicatrice de sa césarienne est conséquente. Il ne faut pas que le germe gangréneux atteigne son muscle, ce serait péritonite et son cas deviendrait très critique.
Je ne peux pas voir physiquement Moon. C'est dur. Mais ça évite qu'elle s'excite en me voyant. Je peux téléphoner deux fois par jours. Et je reçois une petite photo ! Le dimanche, c'est la véto qui m'appelle pour me donner des nouvelles.

Hospitalisation Moon chez le Véto Mammite gangréneuse

J'apporte néanmoins du steack haché qu'elle mangera cru, les protéines c'est bon pour la cicatrisation.
L'abcès de la mamelle a finit par éclater. ça doit être un soulagement pour elle. Reste un trou béant qui nécessite des soins particuliers.
Jeudi 26 mars, sont état général est stable. La fièvre est correcte. Ses reins n'ont pas été touchés, miracle.
Moon sortira le 31 mars après que la gangrène de la mamelle ait été maîtrisée et qu'elle ait bien répondu aux traitements locaux et généraux. Les analyses de sang montrent que les reins n'ont pas souffert, mais les globules blancs restent toutefois, un peu élevés.
Par ailleurs, ses pertes semblent s'améliorer lentement mais persistent : il est clair que l'utérus a été abîmé et que l'idéal pour Moon sera de le retirer quand elle aura repris un peu du poil de la bête.
Une belle ordonnance avec médicament et le protocole de soins pour la mamelle à faire deux fois par jour.
Moon est en forme et très heureuse d'être rentrée. Une fête royale jusqu'à 3 h du matin....


Finalement je m'en sors bien pour les soins car Moon est très coopérante. J'ai investi la table de la salle à manger. Elle se met en position pour que l'on puisse faire les soins de la mamelle. elle doit apprécier ne plus avoir de bandage.

Moon est admise en chirurgie d'ovario-hystérectomie

Vendredi 3 avril 18h : j'ai rendez vous pour contrôler l'évolution de la cicatrisation de la mamelle. Super pour la mamelle. Toutefois, lors de la consultation, elle évacue du pus nauséabond de la vulve. Le voyage chez le véto l'a certainement perturbée car à la maison, je n'ai pas eu de pertes de ce type...
On me demande de rentrer à la maison, seule, on me rappellera.
Echographie de l'utérus qui ne révèle rien mais les vétos préfèrent intervenir en urgence pour retirer l'utérus. C'est risqué.
Il est 18h40, je suis occupée avec les petits. Mon mari prend l'appel téléphonique et valide l'intervention chirurgicale.

C'est étrange, mais je me sens soulagée. Je connais mes vétos, je sais qu'elles réussiront à la faire sortir de cet enfer.

Tidou veille sur les bébés pendant l'absence de Moon

20h52. Le téléphone sonne. L'opération a été compliquée mais s'est bien passée. Moon se réveille tranquillement. Les deux vétos ont opéré. Ce qu'elles ont trouvé est déconcertant.
Le rapport d'opération du véto indique de nombreuses complications dues à la césarienne du mois de mars. Il y a beaucoup d'adhérences et notamment sévères au niveau abdominal : épiploon sur les 2 cornes utérines, pire à droite et une grosse adhérence entre la bifurcation utérine et la vessie.
A l'issue de l'intervention, l'utérus est inspecté et montre une nécrose extrêmement sévère de la totalité des muqueuses des 2 cornes.
Chaque place d'ampoule fœtale montre une nécrose marron-noirâtre plus ou moins hémorragique et la muqueuse part en vastes lambeaux purulents blanchâtres.
A ce stade, la nécrose est sans doute saine grâce aux traitements antibiotiques.
Moins de 15 mn après la fin de la chirurgie Moon est bien réveillée et confortable. Seulement, le pronostic reste réservé à cause des adhérences et de la nécrose de la muqueuse aperçue dans le moignon vaginal qu'il reste.
Moon opérée du vendredi, a passé son weekend chez le véto, à la campagne. Elle va super bien. Elle rentrera le mardi suivant en pleine forme avec la poursuite du traitement antibiotique.

Comment s'occuper des chiots "orphelins" ?

Les biberons :


Pendant tout ce temps, sans Moon, il a fallu que je bataille pour que mes petits bouts s'en sortent. 
Je lui dois bien ça à ma Moon.
Lorsqu'elle a été hospitalisée pour sa mammite, j'ai du mettre en place, les tournées de biberon. On est au début de la 2eme semaine.
J'ai pris un cahier où je note, en vrac, les quantités de lait bues par chaque petit, s'ils ont fait leurs besoins...
C'est long la mise en route, mais avec le lait TVM, ça marche mieux, il sent bon la vanille... Je repasserai au lait Royal Canin par la suite parce que plus adapté niveau composition pour la croissance des petits et le développement du cerveau.
Au début, une chienne nourrit ses chiots une vingtaine de fois par 24h... C'est open bar !
Pour les biberons, la première semaine c'est 7/8 biberons par jour. A 2 semaines, 6 biberons, 3 semaines 5 biberons avec l'introduction de la bouillie.
La mise en route a été très difficile, trouver la bonne tétine pour que chaque chiot tète et grandisse.

Les journées défilent et les nuits sont courtes, il faut s'organiser.
Les premiers jours de biberonnage ont été stressants.
Au début, chaque bébé tète pendant 20 mn soit 5 x 20 minutes : 1h40...
Après chaque biberon, il faut titiller les kikis et les kukus des bébés pour qu'ils fassent leur besoin... Pour le pipi, ça marche plutôt pas mal avec un demakup humidifié d'eau tiède. Il faut imiter la maman qui lèche ses petits. J'avais bien regarder Moon faire lorsqu'elle est rentrée de sa première hospitalisation.
Pour le caca, c'est plus difficile et ça marche pas à tous les coups ! il a fallu du temps pour que mon petit coton tige arrive à ses fins ! J'ai appris que ce n'était pas systématique... et qu'il fallait parfois attendre 24 h pour crier victoire...
Au tout début l'eau d'Hepar m'a aidée à mettre en route le transit.
Le spafon a été aussi d'une grande aide lorsqu'un petit avait mal au ventre. Cela se traduit par des pleurs (des cris même) et un bébé agité avec un gros bidou. Un lyoc 80mg a couper en 8 pour apaiser un chiot... je sais pas si vous voyez le défi...
Une fois les bébés nourris, stérilisation des biberons, et pas de répit, il faut de suite préparer les suivants. 3 h c'est court. J'ai l'impression de ne faire que ça.
A 3 semaines (3 semaines révolues)  je m'accorde une pose entre minuit/1h et 5h30. L'alarme du téléphone est programmé. Les bébés commencent à faire leur besoin seuls !
A 4 semaines, la bouillie est bien en route, les bébés lapent bien. Sur les 4 repas, je biberonne une fois et donne une gamelle de lait, et deux repas croquettes ramollies pendant plusieurs heures et lait maternisé, le tout mixé.
A 5 semaines 3 repas et 1 gamelle de lait (les bébés ne sont plus biberonnés). Les croquettes sont de moins en moins mixées.
A 6 semaines et 7 semaines on passe aux 4 repas croquettes et lait maternisé.
A 8 semaines je ne donne plus de lait et les croquettes sont données sans avoir été ramollies.

La socialisation

Moon est revenue pile poil pour la socialisation. C'est une super maman pour cela, elle éduque ses bébés de façon sévère mais cela est efficace. Elle joue beaucoup avec eux. Les autres adultes également.

De mon côté, en plus des bruits usuels de la maison, les petits ont tout au long de la journée des sons de socialisation pour chiots que je trouve sur You tube et des musiques calmantes pour chiens.

Le moment venu, les petits joueront dans le jardin.


















Aujourd'hui 25 septembre 2020, je termine seulement cet article.
Moon est à la retraite. Elle est en super forme et a retrouvé sa jeunesse !
Dans mon prochain article, je parlerai des complications de la mise bas d'Olympe.
2020 n'aura pas été simple pour mon petit élevage...

Si vous avez des remarques, questions, avis, je suis toute ouïe !

Commentaires

  1. Bonjour, comment puis je vous contacter si je suis intéressée par un chiot ? Je vous remercie. Emma

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Comment se passe le CCAD ou ACACED ?

Aujourd'hui, le CCAD ou maintenant ACACED est obligatoire pour toutes les personnes qui souhaitent exercer une activité rémunérée ou non avec les animaux domestiques, que ce soit un vendeur en animalerie, un éducateur canin, promeneur canin ou éleveur dès la 1ère portée, etc...
Une formation certifiante est dispensée par certains organismes et coûte selon le nombre de catégories d'animaux choisies entre 250 et 500 euros.

Pour 1 catégorie (chien ou chat par exemple), il faut compter 14h de formation (évaluation comprise), 18h pour 2 catégories (chiens et chats par exemple). 
Ensuite tous les 10 ans, il faut réévaluer ses connaissances, formation de 4h. Environ 150€
Inscrite à la formation "chiens" à l'Ecole des Chiens à Suresnes, organisme que je recommande (95% de réussite), je me suis posée beaucoup de questions sur ce qui était évalué et dans quelles conditions. Il y a beaucoup de post sur les forums mais je n'ai rien trouvé de très intéressant
Comment se …

Quelles culottes hygiéniques pour nos bouledogues français ?

Histoires de filles... Dans ce post, je parlerais des petites culottes hygiéniques pour les chaleurs. Et le meilleur investissement est pour la fin ! Les premières chaleurs chez les bouledogues français apparaissent entre 7 et 12 mois. Elles durent entre deux et quatre semaines. L'intervalle entre deux périodes de chaleur varie entre 6 et 8 mois.Entre autres, la vétérinaire m'avait indiqué que les premières chaleurs pouvaient passer inaperçues.Rappelons que la ménopause chez la chienne n'existe pas, donc les chaleurs sont à vie si l'on n'a pas décidé de faire stériliser son animal. Il est déconseillé de faire saillir une chienne de plus de 7/8 ans.Fanny est stérilisée sur les conseils du vétérinaire qui expliquait que les chaleurs sont une contrainte si l'on n'a pas l'intention de faire reproduire son animal. Par ailleurs, la stérilisation protégerait des grossesses nerveuses et plus grave, des tumeurs mammaires. Sans parler du risque lié à l'accouc…

Croquettes spéciales pour bouledogue français

Vous lirez partout, une bonne alimentation est obligatoire pour que votre toutou soit en bonne santé, un beau pelage et comme tout bon maître vous souhaitez lui donner le meilleur.
Les bouledogues sont d'autant plus difficiles à satisfaire du fait de leur digestion difficile, leur museau plat, et les problèmes de peau que certains aliments peuvent engendrer.
Vous pouvez opter pour une alimentation industrielle, les croquettes ou la pâté pour chien ou alors le "fait maison". Les croquettes sont vivement recommandées par les vétérinaires, parce que bien dosées en nutriments essentiels pour votre chien. L'alimentation fait maison est peut être plus contraignante car il faut l'adapter aux besoins physiologiques du chien.

En ce qui me concerne, j'ai choisi une alimentation "croquettes" avec un peu de "fait maison". Croquettes parce le véto insiste mais je ne suis pas convaincue que ce soit le meilleur aliment pour nos toutous.
J'ai un chie…