Accéder au contenu principal

Quelle alimentation choisir pour son chien ?

Plus de 7 millions de chiens en France... et en bon maîtres, car il est un membre à part entière de la famille, nous souhaitons apporter à notre toutou ce qu'il y a de meilleur.

En particulier, une alimentation saine et équilibrée qui lui assurera une bonne santé. En effet, beaucoup de maladies aujourd'hui sont attribuées à la nourriture (obésité, dermatites, digestion, système immunitaire, cancer).

Cela fait une dizaine de jours que je travaille sur cet article. Entre temps, France 5 a diffusé une enquête intéressante. Voici la vidéo si vous n'étiez pas devant votre poste :


Je suis aussi passée au salon Animal expo pour voir ce qui était proposé en matière d'alimentation. Je constate que beaucoup de fabricants s'attachent à proposer des aliments avec des compositions dites plus "naturelles" sans grains ou à base de viandes fraîches.

Cet article n'est pas fait pour apporter un jugement sur telle ou telle alimentation. Chacun doit trouver celle la plus adaptée à son chien en fonction de sa santé, de ses moyens et du temps à consacrer à sa préparation. Chacun assumera ses choix sans avoir à être jugé. Et parfois, nous n'avons pas le choix de donner tel ou tel type d'aliments !

J'ai personnellement nourri un chat avec des croquettes et pâtés industriels de supermarché quand à l'époque, on ne parlait pas de bio et de malbouffe animale, il a vécu presque 20 ans. En même temps, un proche qui avait un boxer nourri à la ration ménagère, a déclaré un cancer du pancréas et est mort prématurément.

Par ailleurs, quelle que soit l'alimentation choisie, votre chien sera tout aussi heureux de la recevoir !

Pour comprendre ce qui conviendra à votre animal, il faut déterminer le régime du chien, comprendre comment sont assimilés les nutriments et connaître ses besoins nutritionnels. Ensuite, je vous parlerai des différents types de nourriture avec les avantages et les inconvénients, mais je ne prendrai pas position.

Et pour terminer, les mamans de Mona et d'Elmut nous expliqueront pourquoi elles ont choisi un type d'alimentation bien particulier.

Et non je n'ai pas terminé 😝 !! Vous ne trouverez pas grand chose ici, sur la nourriture Vegan🌿🍏🍀 en tant qu'aliment principal. Il semblerait que certains vantent ses bienfaits, mais elle n'est pas appropriée aux chiens !

1 - Quel est le régime alimentaire du chien ?


On part du constat que le chien est un canidé et donc qu'il est carnivore.

Définition de carnivore selon Wikipedia : Les Carnivores (Carnivora) sont un ordre de mammifères placentaires (=mammifères dont les embryons se développent via le placenta) .
Ils se distinguent par une mâchoire et une denture qui leur permet de chasser et de manger d'autres animaux. 

Une des caractéristiques des carnivores est la présence d'une carnassière (dent qui sert à déchirer la chair). Les canines sont transformées par des crocs (qui servent à tenir les proies pour les déchirer).
Un carnivore s'alimente essentiellement de chair crue. Le chien possède bien une carnassière et des crocs.

Par ailleurs, le tube digestif d'un chien est très court pour digérer céréales et végétaux.

Là où cela se complique, c'est que certains scientifiques ont prouvé que le système digestif du chien s'était accoutumé au cours de sa domestication. C'est vrai que le chien a accompagné l'homme durant des millénaires et même au temps des premières civilisations agricoles. C'est là que sa physiologie se serait adaptée et qu'il pourrait ainsi digéré, entre autre, l'amidon.

Réflexion entre parenthèse : les chevaux, les lapins, et les furets maintenant, ont été domestiqués par l'homme mais ce n'est pas pour autant que leur régime alimentaire a changé.😏

La denture du chien serait toujours celle d'un carnassier. En revanche, son système digestif se serait adapté aux régimes alimentaires de l'homme dont la nourriture est plus variée que celle d'un carnivore à l'état sauvage. C'est pourquoi, certains disent que les chiens sont omnivores contrairement au loup qui est resté carnivore.

En fait, il serait plus juste de parler du chien comme un "carnivore non strict" car il est en mesure d'absorber une petite quantité de céréales ou de végétaux.

A noter que les études qui proclameraient le chien omnivore seraient financées par de grands industriels comme Royal Canin spécialiste des croquettes bourrées de céréales.

2 - Le processus de digestion du chien

La salive du chien contient du mucus qui protège le pharynx lorsque la nourriture descend dans l'oesophage. Toutefois, il ne contiendrait pas d'amylase, une enzyme qui participe à la dégradation des hydrates de carbones (glucides) en énergie. Ni de cellulase, une enzyme qui participe à la dégradation de la cellulose contenue dans les végétaux crus. 
Contrairement à l'homme, chez le chien, la production de ces enzymes serait faite au niveau du pancréas.
Aussi, plus le chien consomme d'hydrates de carbone, plus son pancréas doit travailler ce qui à la longue causerait des pancréatites. Or beaucoup d'ingrédients de consommation courante (céréales, carottes, betteraves, fromage blanc, etc.) en contiennent. 
L'amidon et la cellulose sont des glucides complexes qui demandent une production d’enzyme importante.  Toutefois, une cuisson prolongée à plus de 100° améliorerait la digestibilité mais elle n'épargnerait pas complètement le pancréas de la surproduction d'enzymes...

On peut donc en déduire que le système digestif du chien peut gérer une petite quantité d'hydrates de carbone (glucoses, cellulose et amidon) après cuisson. En grande quantité, la digestion est ralentie, les aliments stagnent dans l'estomac, et fermentent dans l'intestin. En effet, les résidus alimentaires non absorbés pénètrent alors dans le côlon, où une flore microbienne très abondante les dégrade sous forme de gaz. Les conséquences les plus fréquentes d'un excès de glucides complexes (amidon notamment) sont, à court terme, des troubles du transit (flatulences et diarrhées) et certains avancent également des possibles risques de torsions d'estomac. A plus long terme des pancréatites et les insuffisances pancréatiques si le chien consomme de façon excessive et régulière ces hydrates de carbone.

Pour ce qui est des autres végétaux, on entend dire que lorsque le chien en absorbe, comme l'herbe par exemple, c'est pour se purger. Toutefois, lorsque le chien ingère des herbes et des légumes crus entiers cela peut provoquer des vomissements car ils contiennent de la cellulose et que son organisme ne peut pas les digérer : en effet, il ne produit pas d'enzyme capable de le faire. Pour les rendre digeste, il faut cuire ou mixer les végétaux.

Regardons comment cela se passe chez le chien sauvage : une fois la proie tuée, il commence par dévorer l'estomac, puis les intestins, le foie et les autres organes. Si la proie a absorbé des végétaux quelques heures auparavant, ceux-ci ont été broyés et mélangés dans l'estomac et réduits en bouillie. Et dans ce cas, le carnivore sauvage  n'aura pas de difficulté de digestion.

Dans les aliments industriels, on trouve des végétaux. C'est parce qu'ils sont cuits qu'il peuvent être digérés par le chien. Même si la cellulose n'est pas un nutriment directement assimilable par l'organisme, elle facilite l'assimilation des glucides.

3 - Les besoins nutritionnels du chien

Le chien a besoin de :
  • Protéines : viande, poisson laitages, oeufs, Le Chien en a besoin de 5g par besoin de 100kcal
  • Glucides (produits céréaliers, légumes) : pas de besoin spécifique
  • Lipides (graisses et  huiles d'origine animale ou végétale : 1g
  • Des minéraux (calcium, phosphore, sodium, magnésium, fer, cuivre, manganese, zinc, iodes, selenium)
  • Des vitamines des groupes A, B1/2/5/6/9/12, D, E
Le chien a la particularité en tant que carnivore de pouvoir se passer d'apports en glucides parce qu'il est capable d'en fabriquer à partir des protéines qu'il absorbe.

En ce qui concerne, les besoins énergétiques du chien adulte, ils varient en fonction de plusieurs facteurs comme le poids bien entendu, si le chien est stérilisé ou non, en période de gestation, de son activité physique.
En moyenne, par exemple pour un chien de 12 kg, il faudra 850 kcal par jour dont 35g de protéines. Si le chien ne maintient  pas un poids idéal, il faudra revoir à la hausse ou à la baisse la ration.

4 - Les différents types de nourriture

Les aliments frais :

Ils regroupent la nourriture préparée à la maison à base d'ingrédients frais et/ou avec des restes de repas. La ration ménagère comprend de la viande crue ou cuite, du poisson, des légumes et féculents cuits auxquels il faut souvent ajouter des compléments en vitamines et minéraux. La maman d'Elmut nous parle de sa ration ménagère un peu plus bas.

Les aliments industriels :

80% des chiens mangent des aliments industriels. C'est pourquoi cette partie est plus longue que les autres mais ce n'est pas pour en faire la promotion en particulier. Je le rappelle, chacun fait comme il pense être le mieux et selon la santé de son animal.

Il s'agit des aliments secs comme les croquettes, des aliments semi-humides (croquettes moelleuses) et des aliments humides, comme les pâtés. Ils sont fabriqués à partir des sous-produits des industries de l'alimentation humaine (impropres à la consommation alimentaire humaine), abats et viandes déclassées, faisandées, auxquels sont ajoutés souvent des céréales, obligatoires pour la fabrication des croquettes.

Les croquettes sèches sont la nourriture la plus utilisée. La majorité de ces croquettes est fabriquée par le procédé de cuisson-extrusion. Pour vous donner une idée, dans l'alimentation humaine on fabrique ainsi les biscuits apéritif soufflés ou les céréales pour le petit-déjeuner. Il s'agit d'une cuisson à haute température

La cuisson à haute température des ingrédients détruit certains nutriments comme les vitamines qu’il faudra ensuite réintroduire après l’étape de cuisson-extrusion à l’aide d’additifs plus ou moins naturels selon les fabricants. On y ajoute également des arômes pour donner de l'appétence au produit.

On peut trouver différents types de croquettes, des milliers de références (light, bio, aux algues...), pour chiot, pour senior, chien stérilisé, etc...  ; le choix est tellement grand qu'il est difficile de s'y retrouver.

Pour choisir la bonne croquette, il ne faut pas se laisser séduire par l'emballage mais plutôt par l'étiquette qui se trouve au dos du paquet. Par exemple, à base de viandes fraîches ne voudra pas dire qu'il n'y aura pas de farine animale. Sans grains, ne voudra pas dire qu'il n'y a pas d'amidon. De toute façon, il en faut pour la conception des croquettes.

Aussi, il convient de regarder la composition du produit. Et là, ça devient compliqué pour comparer un paquet de croquettes par rapport à un autre.

Dans un premier temps, il faut regarder le tableau analytique, vos croquettes doivent être riches en protéines animales. Vous ne trouverez que très rarement le pourcentage des glucides.

Le ratio idéal protéine/graisse doit être de l'ordre de : 38% de protéines/18 % de graisses
Pour calculer le taux de glucide : 100% - (%protéines +%graisses + %fibres + %cendres + %humidité). Si l'un de ces taux n'est pas mentionné prendre le taux moyen, soit 8% pour les cendres, 3% pour les fibres, 10% pour l'humidité.
Le pourcentage de glucides ne doit pas excéder 10/15% pour éviter les problèmes digestifs.

Voir aussi ce lien :

Comme l'analyse moyenne ne donne pas de détails sur la composition, il convient de regarder la liste  des ingrédients qui les classera  par ordre décroissant :

Voici l'exemple d'une étiquette d'un paquet de croquettes pour chien adulte, photo volée au supermarché (je n'ai pas pris les pires !😈) :


L'ingrédient principal est donc : les céréales pour 63 %, les viandes pour 8%, etc...
Si l'on regarde l'analyse, pas de mention de glucides : aussi on fait son petit calcul soit même : 100% - (21% protéines + 10% graisse + 8% de cendres + 3% cellulose + 10% humidité) = 48 % de glucides ! bien au dessus du taux recommandé qui ne doit pas dépassé 10/15 %.

Les dénominations :


Dénomination qualitative du produit
Quantité précisée de matière première
« Au goût d'agneau»
Quantité d'agneau < 4 %
« Au bœuf » ou « Avec du bœuf »
Quantité de bœuf entre 4 et 14 %
« Riche en bœuf »
Quantité de bœuf entre 14 et 26 %
« Marque bœuf »
Quantité de bœuf entre 26 et 100%
« Tout bœuf »
Viande de bœuf à 100%


Voici un lien utile :




Le barf :

Dans ce type d'alimentation, la nourriture doit être donnée crue et est composée pour la plus grande partie de chair, abats, des os charnus, d'huile avec une petite quantité de végétaux mixés.

Des industriels ont exploités le créneau et proposent des rations équilibrées et toute prêtes à la consommation. On peut les trouver en conserve (boites) ou surgelées. La maman de Mona a adopté ce type d'alimentation, elle nous en parle ci-dessous.

Avantages et inconvénients des trois types d'alimentation pour les chiens :



AVANTAGES
INCONVENIENTS
Alimentation industrielle (croquettes sèches)
Qualité nutritionnelle adaptée selon ce qui est écrit
Coût modéré
Gamme variée
Stockage facile
Conservation
Rapidité de préparation
Facile à déplacer
Apport d’eau important
Pas très appétissant
Dénaturée
Doute sur la réelle composition
Ration ménagère
Adaptée en fonction du goût de l’animal et de sa santé (allergies)
Plaisir gustatif
Maîtrise de la composition
On sait ce que l'on donne
Temps de préparation
Formule à composer pour trouver le bon équilibre et éviter les carences
Conservation limitée
Coût élevé
Difficile à préparer en cas de déplacement
Barf
Plaisir gustatif
Selles réduites
Odeur corporelle/haleine moins forte
Ronger les os apporte une occupation durable
On sait ce que l'on donne
Temps de préparation
Conservation limitée
Stockage important
Surveillance pour éviter obstructions avec les os
Ajout de  nutriments


La ration ménagère selon Elmut et sa maman, ou, quand les allergies changent la donne...


Quand on a été récupérer Elmut en juin 200,9 il était aux croquettes classiques de grandes surfaces. A cette époque, il n existait pas tout ce qu il existe aujourd'hui comme diversité de nourriture😉.

Une semaine après l avoir récupéré, nous sommes partis en vacances avec lui chez mes beaux parents en Corrèze. Il a commencé à bouder sa gamelle. On s est dit que c était dû au chargement de lieu et d'habitudes. On ne s est donc pas inquiétés plus que ça, mais c est vrai que sur les 15 jours, il n a pas beaucoup mangé. 

En rentrant à la maison pas d'amélioration...

J avais rdv chez le véto pour son vaccin. Après la pesée, on s est rendus compte d une perte de poids. La véto m'a alors proposé des croquettes mieux équilibrées au saumon et hypoallergéniques en me disant que pour les boubous c était mieux car ils avaient tendances à faire des allergies.

Eurêka !! Elmut mangeait à nouveau. 

Cependant,15 jours après, Elmut s est mis à perdre ses poils par plaque. C'était affreux ! Il n avait plus de poils sur le dos alors qu'il ne se grattait pas spécialement.

Donc retour chez le véto. Verdict : grosse allergie aux croquettes... 

La véto me propose de passer à la nourriture ménagère. Pâtes ou riz mélangés avec de la viande boeuf ou volaille. 

Le bonheur...Elmut dévorait ses gamelles. Après traitement, les poils ont repoussé. Tout allait bien.

Sauf qu' au bout de deux mois, Elmut n arrêtait pas de se gratter partout et de se lécher énormément les pattes. Il était rouge de partout... pattes, oreilles, ventre...

Retour chez le véto prise de sang pour les tests d'allergies.

Résultat : Elmut est allergique à tout.  notamment, au boeuf++++ et une intolérance légère à la volaille. Pareil pour les pâtes et le riz...😞

Alors la véto m'a dit de passer aux légumes et au poissons. Chose faite et depuis plus de soucis et  beaucoup moins de grattage avec en prime, une meilleure digestion et moins de pets !

La recette : poisson blanc (cabillaud/colin ou merlan cuit avec un peu d huile d'olive et du curcuma (bienfait antibactérien antiseptique et anti inflammatoire) préparation à laquelle je rajoute des carottes et des haricots verts.
Il adore....

Une fois par mois je rajoute un peu d ail pour le vermifuger.






De temps en temps, je lui fais cuire des aiguillettes de poulet dans un bouillon de volaille que je mélange aussi après aux mêmes légumes car il adore le poulet mais vu sa petite intolérance je n en abuse pas.




Pour couronner le tout, depuis 2 ans Elmut à un problème de thyroïde. Il est sous traitement. Il faut donc surveiller son poids. Alors je pèse ses rations : environ 130 grs par ration et 2 rations par jour).

Avec la nourriture ménagère Elmut va super bien.


De plus, Elmut étant allergique à beaucoup de produits (shampooing, anti puces, antibiotiques etc..), on a adopté les méthodes naturelles pour lui.  Notre véto est géniale ! Elle a compris comment fonctionnait Elmut et ma vision des choses pour lui.  C'est top !

Chez Mona, on est au BARF !  Voilà ce qu'en dit sa maman :


  • Pourquoi le barf  ?
On voulait le mieux pour Mona dés son arrivée à la maison et nous avions commencé par des croquettes sans céréales d’une marque de notre région (Attavik). Après avoir approfondi la question, nous nous sommes orientés vers la marque Orijen tout en ce disant le barf ce serait cool. 

Cool, parce que c’est naturel et que l’on peut contrôler la recette et cool parce que Mona alias la gloutonne régurgitait ses croquettes malgré les gamelles anti glouton...

Nous avons, donc après de nombreuses recherches, décidé de partir sur le BARF dès le 20/04/2016, soit à l’âge de 7 mois.

  • Coût et implication au quotidien :
On dépense entre 50 et 60 euros par mois à raison de 350g de viande/légumes/fruits/vitamines par rapport au poids de Mona : 11,5kg.

On a opté pour des barquettes de la marque Easybarf par facilité et aussi par sécurité. En effet, le fait maison, ce n’est pas un gage de qualité...

Nos craintes étaient de mal faire et qu’au final Mona ait des carences.

Nous faisons appel à une petite société familiale située en Normandie. Les ingrédients sont 100% provenance française et les barquettes sont  fabriquées à la réception de la commande. Il faut compter 4,5€/kg (variable selon la viande choisie). Il faut commander pa 28kg. C'est pourquoi, nous avons consacré un petit congélateur pour l'alimentation de Mona.


  • Avantages et inconvénients :
Les + : 
Digestions au top. Plus de gaz (le fameux mythe du bouledogue péteur...) 3 cacas par jour à peu près moulés donc faciles à ramasser et qui se dissolvent en poudre blanche après 7j.
Poil brillant et extra doux !!!


Les - : 
Avoir à penser à décongeler une barquette et peser au gramme près. 
Avoir un peu d’espace pour y entreposer un petit congélateur.
Moins pratique en voyage qu’un sac de croquette.

Le mot de la fin...

J'espère que cet article vous aura plu et qu'il répondra à un certain nombre de vos interrogations, si vous en aviez...

Vous vous demandez ce que mangent Fanny et Mai-Line ?

Et bien des croquettes ! J'en ai testé pas mal et ce n'est pas fini. J'observe. J'ai toujours essayé de choisir des croquettes riches en protéines et sans céréales. J'ai été très tentée par le Barf, mais cela me semble trop contraignant en tout cas pour l'instant et pas de preuve (études) qui privilégierait ce choix. La ration ménagère me tente, mais comme la maman de Mona, j'ai peur aux déséquilibres. Je privilégie donc les croquettes. Le coût d'une croquette de haute qualité n'est pas forcément intéressant par rapport au Barf ou à la ration ménagère.

J'ai quand même toujours un doute sur les compositions, les fabricants indiquent ce qu'ils veulent bien.

Ah, oui, au salon, je suis tombée sur une marque qui proposait des conserves VEGAN🍐. Comme je suis devenue toute rouge, l'animatrice du stand m'a expliqué et montré qu'il ne s'agissait que d'un complément alimentaire qu'il fallait associer à la conserve BARF qui se trouvait à côté, conserve qui ne contenait que de la viande.

Merci aux mamans de Mona et Elmut pour leur témoignage :-)

Et à vos commentaires !








Commentaires

  1. article très complet et très intéressant, à l'animal expo un vendeur avait conseillé à mum de me donner moins de protéine, que c'était très lourd à digérer, et qu'il valait mieux que je mange ses croquettes avec un taux de glucides beaucoup plus élevés... �� merci pour l'article bisous de Ficelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ficelle, merci pour ton petit message. Dis à ta maman que ce vendeur n'était pas très bon. C'est sûr que les toutous ont tendance à tout gober, mais non, le moins de céréales possibles ! De quel stand s'agissait il ? Ta Mum se souvient ? Bisous ma Ficelle tu es trop mignonne, on adore ta trombine sur Insta :-)

      Supprimer
  2. Moi j'ai 3 boubous au barf depuis 3 ans ainsi que celle de mes parents ! C'est vrai que c'est moins pratique mais mon porte monnaie s'en porte tellement mieux niveau budget alimentation et surtout vétérinaire 😉. Merci pour l'article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Elsa et merci pour ce retour qui pourra aider d'autres lecteurs quant à leur choix d'alimentation.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

A vos plumes !

Posts les plus consultés de ce blog

Comment protéger son chien des parasites ?

Comme moi, vous faites surement confiance à votre vétérinaire pour que votre chien ne soit pas infesté par les puces, les tiques, ou les vers.

Peut être utilisez vous des solutions alternatives. Lorsque j'avais fait un petit sondage dans un post instagram, quelques-uns avaient répondu qu'ils utilisaient des recettes de grand-mère.


Dans tous les cas, mon conseil est qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Car lorsque votre chien a des puces, il y en a sur lui mais encore plus dans son environnement, c'est à dire votre maison, votre lit si vous dormez avec votre poilu, votre voiture... On peut les retrouver sous formes d’œufs, de larves.

Contre les puces et les tiques, Fanny et Mai-Line avalent un comprimé de Nexgard. C'est efficace pour un 4 à 5 semaines. Toutefois, c'est un insecticide. Il empoisonne puces ou tiques lorsqu'elles se nourrissent du sang de leur hôte.

Cependant, je ne leur donne pas tous les mois. Aux beaux jours, lorsque nous allons dans les bo…

Quelles culottes hygiéniques pour nos bouledogues français ?

Histoires de filles... Dans ce post, je parlerais des petites culottes hygiéniques pour les chaleurs. Et le meilleur investissement est pour la fin ! Les premières chaleurs chez les bouledogues français apparaissent entre 7 et 12 mois. Elles durent entre deux et quatre semaines. L'intervalle entre deux périodes de chaleur varie entre 6 et 8 mois.Entre autres, la vétérinaire m'avait indiqué que les premières chaleurs pouvaient passer inaperçues.Rappelons que la ménopause chez la chienne n'existe pas, donc les chaleurs sont à vie si l'on n'a pas décidé de faire stériliser son animal. Il est déconseillé de faire saillir une chienne de plus de 7/8 ans.Fanny est stérilisée sur les conseils du vétérinaire qui expliquait que les chaleurs sont une contrainte si l'on n'a pas l'intention de faire reproduire son animal. Par ailleurs, la stérilisation protégerait des grossesses nerveuses et plus grave, des tumeurs mammaires. Sans parler du risque lié à l'accouc…

Comment se passe le CCAD ?

Aujourd'hui, le CCAD est obligatoire pour toutes les personnes qui souhaitent exercer une activité rémunérée ou non avec les animaux domestiques, que ce soit un vendeur en animalerie, un éducateur canin, promeneur canin ou éleveur dès la 1ère portée, etc...
Une formation certifiante est dispensée par certains organismes et coûte selon le nombre de catégories d'animaux choisies entre 250 et 500 euros.

Pour 1 catégorie (chien ou chat par exemple), il faut compter 14h de formation (évaluation comprise), 18h pour 2 catégories (chiens et chats par exemple). 
Ensuite tous les 10 ans, il faut réévaluer ses connaissances, formation de 4h. Environ 150€
Inscrite à la formation "chiens" à l'Ecole des Chiens à Suresnes, organisme que je recommande (95% de réussite), je me suis posée beaucoup de questions sur ce qui était évalué et dans quelles conditions. Il y a beaucoup de post sur les forums mais je n'ai rien trouvé de très intéressant
Comment se passe la formation en…