Accéder au contenu principal

Comment se passe la maternité chez nos bouledogues français ? La maman de Litchi et de Mr Reddington nous raconte...

Le miracle de la vie chez nos boulis

Litchi et Mr ReDdington sont deux jeunes adorables bouledogues français qui vivent avec leur famille à Hoymille, une petite commune française, située dans le département du Nord en région Hauts-de-France.

Litchi est née le 30/06/2015 et son chéri Monsieur Reddington le 25/06/2016. Litchi est fauve, et Monsieur Reddington est caille-bringé.

Début août, leur famille nous annonçait sur Instagram, la naissance prochaine de leurs bébés. D’après la radiographie, 6 ou 7 étaient annoncés !

Quelques jours plus tard, les deux boulis devenaient de jeunes parents. La naissance des 7 babynous s’était super bien passée.

Une césarienne était prévue le 21 aout, mais les bébés sont finalement nés naturellement 2 jours avant. Une belle surprise ! 5 fifilles et 2 loulous ! Ils sont tous en pleine forme et ont des robes de toutes les couleurs, du blanc, du bringé, du noir, du caille et un bébé de couleur fauve. Ils pèsent entre 220g et 269g.

Il leur a été donné des noms provisoires : Nash, Nala, Nacré, Nessi, Newt, Nova et Niamey.

Pour ma part, et d'ici quelques années, j'espère que Mai-Line aura le bonheur de devenir maman (et moi mamie). La belle aventure de Litchi et Mr Reddington me conforte dans ce désir de la faire reproduire. En effet, il y a quelques mois Carole, éleveuse des bouldamour de la Lys nous faisait part de la perte de leur belle Kléa alors qu'elle donnait naissance à ses bébés. Hélas, elle laissait 7 petits orphelins dont 3 n'ont pas survécu. Son témoignage m'avait un peu refroidie. En effet, la naissance des bouledogues français peut être délicate mais je me sens prête !.

Angélique, la maman de Litchi et Mr Reddington, a vécu une expérience extraordinaire qu’elle n’oubliera jamais. Aussi, avec son concours, nous avons voulu partager avec vous leur belle aventure.

Voici son joli récit, sous forme d'interview. Il répondra à beaucoup de questions que l’on peut se poser sur la maternité de nos boulis, je sais que quelques-uns d’entre nous ont pour projet d’agrandir leur famille…

Pourquoi avoir choisir d'adopter des bouledogues français ? 

 Le choix de la race du bouledogue français était un souhait de mon mari de vouloir ce type de chien, il parlait toujours de Sparcky son mâle bouledogue français imaginaire (en plaisantant bien entendu). Je lui ai donc offert Litchi en août 2015 et elle est effectivement sa fifille à lui, Litchi lui voue un amour presque exclusif.

Un an après, je souhaitais moi aussi avoir mon chien et Mr Reddington est arrivé et il est effectivement mon loulou d’amour. A présent, nous sommes persuadés que nous n’aurons plus que des boulis à la maison, ils sont tellement exceptionnels...

En adoptant une femelle et un mâle, avais tu pour projet de les faire reproduire ?

Pour Litchi, c’est juste que c’est sur elle que nous avons craqué lors de la visite chez l’éleveuse et comme c’est une femelle et qu’elle est très attachée à Monsieur, je me suis dit qu’un mâle serait plus attaché à moi. Nous n’avons pas choisi des sexes différents pour les faire reproduire, cette idée est venue bien après.

Comment s'est passé l'accouplement ?

Il s’agit d’un accouplement décidé aux troisièmes chaleur de Litchi. 
Cependant Mr Reddington n’a pas su s’y prendre et nous avons fait une insémination à l’aveugle. D'après le vétérinaire, nous avons eu de la chance que cela ai fonctionné. Nous ne sommes pas passés par le protocole habituel (prises de sang etc…). Litchi ne se refusait plus à Mr Reddington aussi, nous les avons emmenés chez le vétérinaire.
C'est la première et la dernière portée de Litchi.

Comment s'est passée la grossesse de Litchi ?

Litchi a eu une bonne gestation, du moins pour ce que nous en voyons nous avec notre regard d’humain.
Elle s’est montrée plus fatiguée dès la 3 semaine de gestation. Nous connaissons très bien nos chiens et nous aurions pu penser qu’elle faisait un petit coup de déprime... Nous nous doutions donc qu’elle attendait des bébés mais nous avons attendu 4 semaines pour faire l'échographie et en être sûr.

Le véto nous en avait alors annoncé 3 minimum. Ce n'est qu'à partir de la confirmation de la grossesse, que Litchi est passée à une alimentation pour chiots, les mêmes croquettes qu’elle mange encore actuellement d’ailleurs.

En ce qui concerne son activité physique, elle s’est mise d’elle-même au repos. Elle ne sortait plus pour de grandes balades avec nous et sur la fin elle se contentait de sortir faire ses besoins et rentrer au calme. Nous l’avons ménagé au maximum et avons pris beaucoup soins d’elle. On voyait bien que ses 7 bébés lui pesait beaucoup physiquement bien qu’elle n’a pris que 2 kilos.

Côté santé, elle a juste eu un problème de diarrhée en fin de gestation mais sinon tout s'est bien passé.

Litchi a-t-elle changé de comportement pendant la grossesse ?

Litchi a été plus câline avec nous dès 3 semaines. En revanche, elle était hyper agressive avec Mr Reddington et ce, jusque ces jours-ci, où elle commence seulement à être plus cool avec lui. Nous avions à ce moment là supposé qu’elle serait une bonne maman : en effet, elle protégeait déjà sa progéniture même dans son ventre et la suite nous a bien prouvé qu’elle est une super maman !

Bien que Litchi et Mr Reddington soient extrêmement proches en temps normal, lors de la gestation, la mise bas ou encore maintenant que ses bébés sont là, il ne s'intéresse guère à eux et de toute façon Litchi ne le laisse pas faire !

On a commencé à sentir les bébés bouger environ une semaine avant la mise bas. Il suffisait le soir, quand tout le monde était au calme, de la laisser s’allonger près de nous pour voir tout ce petit monde gigoter. C’était devenu le rituel du soir, histoire de nous rassurer nous aussi sur la bonne santé des bébés.

La durée de la gestation a été courte, 59 jours entre l’insémination et la mise bas.

Quels ont été les examens pendant la grossesse et y a-t-il eu des soins particulier ?

Il n'y a pas eu de soins particuliers pour Litchi. Elle a juste eu une échographie à 4 semaines pour confirmer la grossesse et une radiographie à environ 6 semaines et demie pour confirmer le nombre de bébés dans l’éventualité d’une mise bas naturelle.

Que faut il prévoir comme installation pour la mise bas ?

Nous avons installé Litchi au calme dans un coin de notre cuisine, c’est le lieu où il y a le moins de passage chez nous. Nous lui avons construit une caisse de 1m20 x 1m dans laquelle nous l’avons laissé s’installer 15 jours avant la date supposée de mise bas, histoire qu’elle s’y sente bien.

Nous avions préparé des plaids, des vieux draps (propres bien entendu!), des serviettes, du fil et du désinfectant (au cas où pour les nombrils) ainsi que des carrés de change pour les bébés.

Nous avions prévu également une lampe avec une ampoule rouge pour les réchauffer. Pour les soins, je ne suis pas pour les produits chimiques, aussi je n’avais rien prévu pour les bébés laissant à Litchi le soin de faire son travail de maman.

Pourquoi une césarienne était elle programmée ?

Ce n’est pas le vétérinaire qui voulait une césarienne mais moi. Tu as parlé de Carole, éleveuse des bouldamour de la Lys et de Kléa un peu plus haut et j’ai moi aussi était très touchée par cette triste histoire. Je n’en ai d’ailleurs parlé à mon mari qu’une fois que la mise bas était terminée...

J’ai toujours eu une grande crainte pour Litchi, j’ai sans doute beaucoup trop lu de choses sur internet concernant la mise bas des bouledogues français. J’ai donc, dès la confirmation de la grossesse, demandé une césarienne, certains trouveront sans doute cela contradictoire, une anesthésie étant aussi un danger pour nos boulis mais j’avais tellement peur de ne pas savoir gérer une situation d’urgence pour elle que cette date de césarienne me rassurait. Je me voyais déposer Litchi le 21 août chez le véto et retourner la chercher quelques heures après avec ses bébés.


Pendant la grossesse, on doit être inquiet, comment as tu surmonté cela ? 

J’ai eu pas mal de conseils de mon vétérinaire, puis comme je te le disais plus haut, internet est une bonne (ou mauvaise d’ailleurs) source d’informations. Dans mon cas, étant une grande angoissée, j’aurais dû ne pas trop en lire...


Finalement, les bébés sont nés avant terme, comment la naissance des bébés boulis s'est elle passée ?

Quels ont été les premiers signes de la mise bas ?

Nous devions prendre la température de Litchi tous les jours à partir du mercredi 16 août. Le vétérinaire nous ayant expliqué que la température baisse de 1 degré avant la mise bas.

Vendredi matin, prise de température habituelle qui est à 36°. Je ne la trouve pas très en forme, elle s’isole un peu puis est parfois encore plus collante...

Je l’emmène donc le vendredi après-midi chez le vétérinaire (il faut savoir qu’ils sont 4 chez eux et qu’aucun n’a le même discours. 4 personnes différentes pour un vaccin annuel ce n’est pas gênant, en revanche dans le cadre d’une gestation ça le devient beaucoup plus, maintenant je le sais....)

Il m'avait bien dit «dès que la température baisse, vous venez et on fait la césarienne». Nous voilà donc à 15 heures à la clinique vétérinaire et oups !!! ce n’est pas le même ! D’ailleurs, celui là nous ne l’avions encore jamais eu depuis le début de cette aventure.

Il me demande si Litchi a mangé. Je lui réponds que oui mais que je la soupçonne de l’avoir fait pour ne pas laisser sa gamelle à Mr Reddington (je pense qu’il ne m’a pas vraiment écouté).

Il fait une échographie pour vérifier que tout le monde va bien. ... et il nous renvoie à la maison en disant que Litchi n’est pas encore en travail et que ce n’est pas pour tout de suite... Que de toute façon elle a mangé et avant la naissance la maman ne mange pas....

Le soir arrive, on l’installe tranquillement dans sa caisse, mais je ne sais pas pourquoi je ne la sens pas bien puis elle a vomit 2 fois.

On a installé une caméra wifi pour la surveiller, j’essaye de la mettre en route et pas de chance panne de wifi à ce moment là donc on cherche à rétablir ça, elle dans sa caisse, nous dans le canapé.

Un peu avant 21h30, notre fils de 17 ans descend chercher à manger dans le frigo (ça mange à n’importe quelle heure à cet âge là !), puis il vient nous voir en disant « vous devriez aller voir Litchi, elle mange un truc bizarre ».

Comme elle avait vomi 2 fois auparavant, je me suis dit qu’elle mangeait son vomi mais non, son premier bébé était né et elle le sortait de la poche...





On dit souvent que les accouchements se passent la nuit...

Le premier bébé est né à 21h27, je n’étais pas couchée, je ne la sentais pas bien du tout ce soir là. Elle n’a jamais montré de signes de souffrances ou de contractions avant la naissance.

A quelle fréquence, les bébés sont ils arrivés ? 

Les bébés sont nés à environ 30 à 45 min d’intervalle, sauf pour la dernière qui est arrivée presque 1 heure après.

D’ailleurs, comme nous avions un doute sur le nombre exact, au bout du 6ème nous pensions que tout était terminé mais non, une petite 7ème a pointé son nez... Elle est la seule fauve comme Litchi d’ailleurs.

Quels sont les soins à prodiguer dès que les bébés pointent le bout de leur nez, certains ont-ils eu besoin de réanimation ? 

Nous ne somme pas intervenus lors des naissances, ils allaient tous bien. Nous sommes juste restés constamment auprès de Litchi pour la rassurer et la féliciter.
C’est l’énergie qu’elle a mis à les lécher qui les a stimulés et les a réveillés.

As-tu aidé Litchi ou est ce que elle a tout géré elle-même? 

Mon mari a aidé les deux chiots bringés à sortir mais ils étaient juste un peu coincés par la patte arrière : il a un peu tiré pour les faire sortir mais c’est tout.

Litchi a tout géré elle-même. Nous sommes également intervenus sur deux cordons qui n’étaient pas bien coupés en y mettant un petit bout de fil et en coupant plus court. Maintenant tout est rentré dans l’ordre et tous les cordons sont tombés.


Comment Litchi a t-elle accueilli ses bébés ? 

Elle les a accueilli, je pense, de la meilleure façon qu’il soit. Elle mangeait les placentas au fur et à mesure. Elle coupait les cordons et elle les léchait constamment. D'ailleurs, pas très délicatement parfois, mais il fallait bien les stimuler pour qu’ils crient un peu.

Nous étions toujours tellement heureux d’entendre ce petit cri. Dit comme ça, cela peut paraître «sale» mais ce n’est pas le cas du tout, il n’y a rien de pas naturel dans ces actes. Cet instinct maternel est vraiment très impressionnant à voir, on se demande encore comment elle a su qu’elle devait faire ça...


Et M. Reddington, que faisait-il à ce moment-là… ? 

Alors lui, il dormait. Je crois même qu’il n’a jamais ouvert un œil de la nuit !!!!

As-tu envie de garder un ou plusieurs bébés de la portée ?

Si je pouvais je les garderai tous, mais bon … nous avons déjà la chance d’en garder une (la petite Niamey, la dernière et seule fauve de la portée). Nous espérons vraiment leur trouver le meilleur foyer qu’il soit.

Maintenant, les minis boules ont deux semaines environ, comment se comporte Litchi avec eux? et comment va-t-elle ? 

Litchi se porte bien. Elle est juste selon moi un peu maigre, elle qui plafonne habituellement à 14 kilos ! Et pourtant elle mange à volonté mais ses bébés doivent puiser dans ses réserves.

Elle est en pleine forme, recommence à jouer et réclame des balades.

Les petits commencent à ouvrir les yeux depuis quelques jours, ils ont aussi les petits plis typiques du bouledogue sur leur tête, ce sont vraiment des minis boulis maintenant.

Ils se déplacent en rampant.

Les premiers jours, Litchi était très présente auprès d’eux et nous regardait de travers dès qu’on touchait un de ses bébés. Maintenant elle sort de plus en plus, il faut dire qu’avec 800 gr pour certains, elle doit en avoir marre de les avoir toujours pendu à ses mamelles...

Et la petite Nala, comment va t'elle ?

Nala est la 2ème à être née et nous ne savons pas vraiment pourquoi mais elle prend très peu de poids.
Nous l’avons emmené chez le vétérinaire qui lui a fait 2 piqûres de glucose pour lui donner de l’énergie. Il est d’ailleurs positif quant à son avenir puisqu’elle est dynamique. Nous lui donnons un complément de biberon pour la booster un peu avec un maintien à la mamelle à chaque tétée.

Forcément, elle ne fait pas le poids par rapport à ses frères et sœurs, la lutte est inégale. Nous croisons fort les doigts et les patounes pour que nous ne soyons pas obligés de passer à une alimentation artificielle totale.

Litchi est très attentionnée envers elle, elle la prend toujours entre ses pattes pour la réchauffer, elle doit sentir qu’elle est plus faible que les autres. Elle est vraiment admirable dans son rôle de maman.

Retenteras tu l'expérience ?

Même si cette expérience a été très bonne pour nous et reste un moment magique et intense ancrée à jamais dans nos mémoires, je ne le referai pas. Je ne suis pas éleveuse et notre but n’est pas de les faire reproduire constamment.

D'ailleurs nous attendons 3 ou 4 mois et ils se feront tous les deux stériliser. Puis, je ne sais pas si cela sera très clair, mais j’ai trop d’amour et d’empathie pour mes chiens. Voir Litchi en fin de gestation ne plus savoir comment se mettre ou encore la voir épuisée lors de la mise bas et encore aujourd’hui alors qu’elle doit les allaiter sans savoir comment l’aider, c'est trop compliqué à gérer moralement.




C’est un peu comme quand tu aimerais prendre pour toi la souffrance ou la douleur d’un de tes enfants mais que tu ne peux pas vraiment le faire.

Pour conclure, je donnerai comme conseils aux propriétaires de boulis qui veulent tenter cette expérience de ne pas trop lire et ne pas trop écouter ce qui se dit.

C’est comme pour une grossesse chez nous les humains, l’expérience des uns n’est pas forcément celle des autres. Je me suis beaucoup inquiétée pour Litchi et finalement tout s’est bien passé.

C’est peut être de la chance effectivement mais le principal étant que tout le monde va bien aujourd’hui.

Nous sommes les mieux placés pour connaitre nos loulous, l’observation reste la meilleure des préventions et chez nous on les observe beaucoup nos boules d’amour.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment protéger son chien des parasites ?

Comme moi, vous faites surement confiance à votre vétérinaire pour que votre chien ne soit pas infesté par les puces, les tiques, ou les vers.

Peut être utilisez vous des solutions alternatives. Lorsque j'avais fait un petit sondage dans un post instagram, quelques-uns avaient répondu qu'ils utilisaient des recettes de grand-mère.


Dans tous les cas, mon conseil est qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Car lorsque votre chien a des puces, il y en a sur lui mais encore plus dans son environnement, c'est à dire votre maison, votre lit si vous dormez avec votre poilu, votre voiture... On peut les retrouver sous formes d’œufs, de larves.

Contre les puces et les tiques, Fanny et Mai-Line avalent un comprimé de Nexgard. C'est efficace pour un 4 à 5 semaines. Toutefois, c'est un insecticide. Il empoisonne puces ou tiques lorsqu'elles se nourrissent du sang de leur hôte.

Cependant, je ne leur donne pas tous les mois. Aux beaux jours, lorsque nous allons dans les bo…

Quelles culottes hygiéniques pour nos bouledogues français ?

Histoires de filles... Dans ce post, je parlerais des petites culottes hygiéniques pour les chaleurs. Et le meilleur investissement est pour la fin ! Les premières chaleurs chez les bouledogues français apparaissent entre 7 et 12 mois. Elles durent entre deux et quatre semaines. L'intervalle entre deux périodes de chaleur varie entre 6 et 8 mois.Entre autres, la vétérinaire m'avait indiqué que les premières chaleurs pouvaient passer inaperçues.Rappelons que la ménopause chez la chienne n'existe pas, donc les chaleurs sont à vie si l'on n'a pas décidé de faire stériliser son animal. Il est déconseillé de faire saillir une chienne de plus de 7/8 ans.Fanny est stérilisée sur les conseils du vétérinaire qui expliquait que les chaleurs sont une contrainte si l'on n'a pas l'intention de faire reproduire son animal. Par ailleurs, la stérilisation protégerait des grossesses nerveuses et plus grave, des tumeurs mammaires. Sans parler du risque lié à l'accouc…

Recette des petits biscuits de Noël pour chiens

J'aime bien faire la cuisine.

Cependant, de façon modérée, parce que cela est chronophage.

Parce qu'au final le petit plat si soigneusement préparé et qui vous a demandé 2h de préparation sera dévoré en 10 mn ! et puis j'ai toujours un tas de choses à faire !

Néanmoins, aujourd'hui, j'ai préparé des petits biscuits pour mes louloutes. Au moins je sais de quoi ils sont composés et je peux contrôler ce que je leur donne.

Regardez mes gourmandes !











Recette des petits biscuits de Noël pour chiens Ingrédients :100g de flocons d'avoine100g de farine d'épeautre1 petite carotte1 petite pomme1 cuillère à soupe de graines de lin1 cuillère à soupe d'huile d'olive80 ml d'eauEmporte-pièces décor noël Préparation :Préchauffer votre four. 160 ° chaleur tournante - 180° four traditionnelEplucher carotte et pomme, retirer les pépins de la pommeRaper carotte et pommeMélanger farine d'épeautre, flocons d'avoine, graines de lins, rapé de carotte et pomme, l&…