Accéder au contenu principal

Comment améliorer le bien-être et la santé de son chien ?

Vous me suivez probablement sur Instagram et je sais que beaucoup d'entre vous se soucie du bien-être de nos loulous. Mai-Line est un chien ayant des troubles du comportement, étiquetée hyperactive, je m'intéresse depuis plusieurs mois à améliorer son confort (et ce serait hypocrite de ne pas parler du mien😜...). 

Je vais vous parler d'un distributeur d'aliments secs, le Pipolino. Néanmoins, même si votre animal se nourrit autrement qu'avec des croquettes, je vous invite à lire ce qui suit. 

Le distributeur de croquettes Pipolino




Cet été, en vacances dans le sud, je tombe sur un propectus ventant les mérites du Pipolino et je m'y intéresse. La société a son siège social à Villeneuve Loubet.

Après un échange de mails, le Docteur Vétérinaire Lescroart m'envoie deux distributeurs tout en m'invitant à le contacter par téléphone pour me donner de riches informations, certes, scientifiques mais expliquant comment le distributeur contribuait à améliorer la santé des animaux domestiques.

En particulier, ce distributeur pourrait être intéressant pour celle de nos bouledogues français qui rencontrent de nombreux problèmes.

Aussi, je partage ci-dessous un résumé de cet entretien, comment le Dr a réussi a améliorer la santé et le bien être des animaux soignés dans son cabinet ses 10 dernières années et les premiers pas de Fanny et Mai-Line avec leur Pipolino. Bonne lecture !👀


L'histoire du Pipolino

Très attaché au bien-être des animaux, le docteur vétérinaire Lescroart s'est intéressé de plus près et tout au long de sa carrière à leur alimentation et à leur activité. Il s'interroge sur ce nombre croissants d'animaux obèses, avec des troubles du comportement, des troubles du système digestif comme gastrites, vomissements, ulcères, coliques, diarrhées, et j'en passe... 

Il est convaincu qu'il y a une relation entre leur façon de s'alimenter et leur bien être physique et mental et que scientifiquement tout s'explique.

Il part du constat que dans la génétique du carnivore (ou de l'herbivore), celui-ci cherche sa nourriture. Il consacre une partie de son temps à la rechercher (cf également mon précédent article sur "se nourrir est une activité")., et, quand il la trouve, le fait qu'elle soit structurée l'oblige à mastiquer. 

Aussi notre mode vie n'est pas réellement adapté à la physiologie de nos animaux de compagnie à qui on impose une certaine sédentarité : nos amis à 4 pattes vivent entre 4 murs et leur gamelle arrive prête à l'emploi.

Toutefois, dans la nature, cela ne se passe pas comme cela :

Recherche de la nourriture -> principale occupation (activité) = satisfaction et bien-être

Mastication -> activation des glandes parotides -> salive riche en bicarbonate dont le PH augmente l'acidité pour digérer sans qu'elle brûle -> bol alimentaire imbibé de bicarbonate -> digestion saine et légère  = animal en bonne santé

C'est ainsi qu'il imagina il y a une dizaine d'années le premier distributeur de croquettes : le Pipolino. Un instrument permettant de satisfaire les  besoins de dépenses physique et mentale, mais aussi d'augmenter le temps d'ingestion de nos animaux de compagnie. 

Les chats furent les premiers servis. C'est la première fois qu'on parlait d'un distributeur de croquettes.  Plutôt que traiter des symptômes par des médicaments, le distributeur traitait la cause de nombreux troubles de santé animale. 

Le tout premier Pipolino, fut testé par le propre chat du Dr Vétérinaire, qui retrouva une vitalité étonnante après quelques jours d'utilisation. Persuadé que le distributeur apporterait un confort de vie à d'autres animaux, le Pipolino fut développé pour les chiens, les chevaux, et les plus petits comme les furets, lapins,...

Le Pipolino a été commercialisé dans le cabinet vétérinaire du Docteur Lescroart et pendant son activité (aujourd'hui à la retraite) il a constaté une amélioration de l'espérance de vie de 35 % sur le chat, 50% sur le grand chien, 30 % sur le petit chien. Alors que les achats de médicaments baissaient de 10% par an...

Le Pipolino est fabriqué en France et est aujourd'hui commercialisé partout dans le monde. On le trouve chez de nombreux distributeurs comme Animalis, mais aussi sur Amazon pour une trentaine d'euros. Il est recommandé par de nombreux éducateurs canins.

Quelles sont les conséquences de notre mode de vie sur la santé des chiens (mais aussi chats, chevaux, lapins)

Lorsque la nourriture arrive toute prête dans leur gamelle, les animaux manquent d'activité physique d'une part et mentale d'autre part. Certains s'ennuient et ont un comportement destructeur. Il faut rappeler que dans la nature les animaux consacrent une bonne partie de leur temps à rechercher leur nourriture. En plus de l'ennui, beaucoup d'animaux deviennent obèses.


Les animaux sont bien souvent des aspirateurs à croquettes (ou pâtés) et nos bouledogues français avec leur large mâchoire en ingurgitent plus d'une à la fois  : la salive n'a pas le temps d'imbiber les aliments de bicarbonate qui lutte contre l'acidité des sucs gastriques. Cela provoque des brûlures d'estomac. Aussi, l'animal peut souffrir en silence, par exemple, on peut remarquer :

  • chien ne se laisse plus manipuler et montre des signes d'agressivité.
  • chien qui devient sédentaire car la douleur est accentuée par les mouvements
  • chien qui mange de plus en plus vite pour atténuer les brûlures.
  • chien qui mange de l'herbe ou boit beaucoup plus d'eau pour absorber l'acidité.
  • chien qui se lèche de façon plus importante pour stimuler la production de salive parfois provoquant des dépilations et des irritations de la peau

Répétées quotidiennement ces brûlures provoqueront à moyen terme des ulcères, des gastrites, vomissements,... 

Par ailleurs, le pylore (anneau situé entre l'estomac et les intestins) se dilate laissant ainsi passer des nutriments non digérés qui provoqueront des gaz ou selles malodorants, et des toxines qui passeront dans le sang puis dans les organes. 

Le Dr Lescroart m'indique par exemple, que dans la nature, l'inflammation des glandes annales n'existe pas  et que ce problème d'engorgement est dû à la mal digestion. Il me dit qu'également les douleurs dorsales peuvent être dues au positionnement que prend le chien quand il souffre d'ulcère gastrique. Idem pour les torsions de l'estomac c'est un mal contemporain.

Ceci induira d'autres troubles au niveau général et chroniques : calculs rénaux, problèmes de peau et problèmes articulaires et musculaires (acide lactique), de la perte de poils à la truffe granuleuse jusqu'à la dégénérescence des organes comme les reins, le foie.

Donc en soignant la cause, on va soigner beaucoup de problèmes de santé chroniques. D'où l'intérêt du Pipolino qui est que l'animal retrouve sa raison de vivre, qui est la recherche de sa nourriture, et d'ingérer lentement les aliments pour une meilleure digestion.

Toutefois, il n'est pas facile de passer de la gamelle qu'on utilise depuis la nuit des temps à un outil mobile et ludique. (Il va falloir maintenant expliquer à nos enfants, pourquoi le chien a le droit de jouer à table mais pas eux😜 !! )

Les bienfaits de ce distributeur selon le Dr Pipolino

Activité de recherche de nourriture :

  • Réduit l’ennui entraînant stress qui prédispose à l’agressivité et à la malpropreté, 
  • Réduit l'anxiété de séparation et d'abandon donnant lieu à aboiements et destructions
  • Evite l’immunodépression et les infections chroniques 

Activité physique ludique :

  • Développe la musculature, 
  • Empêche l’arthrose et les douleurs de sédentarité
  • Réduction des calories qui entraînent excès pondéral et l’obésité
  • Empêche le diabète, l'hypertension artérielle, l'insuffisance rénale chronique, l'hypothyroïdie

Nourriture  ingérée plus lentement :

Sensation de satiété sans excès de nourriture

Favorise une salivation idéale pour éviter une hypersécrétion de suc gastrique, qui entraîne :
  • des aigreurs d’estomac, des remontées acides et des ulcères d’estomac
  • la boulimie et des vomissements
  • de l'ingestion d’herbe, de plantes ou de corps étrangers 
  • l’absorption de grandes quantités d’eau
  • l’agressivité (douleur)

Des bienfaits et des avantages...

Comme c'est une activité ludique, le chien ne s'en lassera pas d'autant plus que le distributeur apportera toujours une récompense.

Il est permet une transition en douceur aux chiots qui sont sevrés et contribue à leur développement mental.

Il fonctionne sans batterie et est recyclable !

Il allonge l'espérance de vie...


Comment fonctionne le Pipolino ?

Contrairement aux distributeurs testés dans le précédent article, qui sont des distributeurs de friandises plutôt que de nourriture (mais que j'utilise en tant que tel pour Mai-Line), celui-ci est plus grand et permet de mettre la ration de croquettes en une seule fois.

Ceux reçus sont en taille L. 

C'est tout simple, il convient d’ôter le capuchon, de remplir le distributeur de croquettes de la moitié de la ration quotidienne, de régler le débit de croquettes. 

Le Dr Lescroart préconise de donner la première ration le matin au moment où l'on s’absente de la maison (le cas échéant), la seconde le soir lorsque l'on dîne.

Le Pipolino est réglable et permet d'ajuster le débit en fonction de la taille des croquettes. Il existe d'ailleurs plusieurs tailles de Pipolino adaptées en fonction de l'animal de compagnie.

En fonction du réglage, le temps d’utilisation quotidien est d’environ :

4 heures pour le chat et le furet,
2 heures pour le chien,
4 à 12 heures pour le lapin, les rongeurs, le poney et le cheval.
Cette durée d’utilisation correspond au temps moyen d’activité alimentaire de l’animal dans la nature.

Mai-Line et Fanny ont testé le Pipolino


Pour Fanny la timide, et pour commencer, j'ai positionné le distributeur à 8 trous. Vu qu'elle a été éduquée à ne pas ramasser la nourriture trouvée au sol, je savais que changer ses habitudes allait être compliqué. De plus, elle n'est pas gourmande ! Et en effet, elle attendait statique que la chose dévoile ses secrets. Pour titiller son intérêt, j'ai ajouté quelques petits poissons séchés qu'elle adore. 

Elle a fini par apprécié le résultat. D'ailleurs, Fanny a vite rembarré sa sœur Mai-Line alors qu'elle s'approchait de son Pipo', chose qui ne se produit jamais avec sa gamelle. Probablement, l'effet poissons séchés à défendre coûte que coûte !
Durée de l'activité 1h pour engloutir la moitié de la ration quotidienne....

Quant à Mai-Line, l'effrontée, elle utilise les distributeurs de friandises depuis déjà quelques temps, et connaît bien le principe. Aussi, j'ai réglé d'emblée le distributeur sur 1 trou réglé au 2/3 d'ouverture. 
Le Pipolino roule, elle courre après, elle le projette dans les murs. Zut ! elle a réussi a déboîté une extrémité. Ouf, on peut la remettre facilement.
Le débit est plus généreux au début que lorsqu'il n'y a plus beaucoup de croquettes. Pour faire sortir les trois dernières, elle a bien consacré 10mn.
Durée de l'activité : 25 mn (jusqu'à la dernière croquette) pour engloutir la moitié de la ration quotidienne.



Pour Fanny, les débuts sont difficiles :

Pour Mail-Line, pas besoin de mode d'emploi !

Mon avis sur le Pipolino :

J'aime beaucoup le principe et pour Mai-Line je trouve  cette idée de distribuer la nourriture croquette par croquette très intéressante. Après quelques jours d'utilisation, l'hyperactive se repose après son repas... d'habitude elle fait les cent pas, oui, comme un lion en cage...

Pour Fanny, il faut rester à côté sinon la goulue va se charger vite fait de finir son repas. Mais ce n'est que le début et l'on va persévérer.

Je vais continuer à utiliser le Pipolino pour observer si le changement de comportement de Mai-Line se confirme et si Fanny l'adopte !

Que pourrait on trouver comme inconvénient ? J'aime toujours voir le côté positif des choses et trouver une excuse aux moins bonnes.

Les plus maniaques trouveront donc l'idée de nourrir leur animal à même le sol contraire à leurs obsessions, mais il peut aussi être utilisé en extérieur. En ce qui me concerne, chez moi, ce n'est pas le Château de Versailles... aussi, que je nettoie pour les poils ou les éventuels (la langue fait office de Mr Propre) résidus de croquettes...  

Ce qui m'ennuie le plus, c'est la robustesse. Avec Fanny pas de risque, elle effleure la chose avec le bout de sa truffe. En revanche, Mai-Line pousse le Pipolino trop violemment puisque toujours pressée d'engloutir sa ration. Il cogne dans les murs et meubles. C'est assez bruyant d'ailleurs ! Certains éléments comme le joint, une des extrémité, le capuchon pourtant bien fermé, se "déboitent". Tout se remonte heureusement. Utilisation sous surveillance au début.

Je vais tester par ailleurs une utilisation dans un espace réduit, un bac comme proposé dans le Mode d'emploi sur le site.

Pour le nettoyage de la bête, je n'ai pas trouvé d'informations, mais en l'observant j'ai compris qu'en dévissant le système pour régler les ouvertures, on pouvait l'ouvrir et nettoyer les parties cylindriques.


Conseils pour l'utilisation du Pipolino

Côté pratique on trouve des informations sur le fonctionnement et comment débuter avec le Pipolino sur le site internet du fabricant . Une petite notice est fournie avec le distributeur.

Ce distributeur n'est pas un jouet, il est nécessaire de faire comprendre au chien qu'il doit s'en servir en tant que distributeur de nourriture.

Il n'est pas en caoutchouc, il n'est pas fait pour rebondir.

Il ne doit pas être pris dans la gueule, le distributeur restant fragile s'il tombe.

Au début, pour que le Pipolino fasse son effet, il faut supprimer toutes autres sources de nourriture, y compris les extras (le chien doit avoir faim).

On commence par régler le débit au maximum : à l’aide d'un tournevis, desserrer la vis de verrouillage et régler en position 8, pour donner au chien l'envie de l'utiliser. Resserrer sans forcer sur le pas de vis.

A l’heure habituelle du repas, le chien doit avoir faim, donner le Pipolino avec sa ration en le posant au sol, proche de l’endroit ou se trouve habituellement sa gamelle, une extrémité contre un mur.

Déposer quelques croquettes entre le Pipolino et le mur.

Laisser le chien venir de lui-même chercher les croquettes et le déplacer. Il ne faut pas le déplacer à sa place.

A vos commentaires si vous connaissez le produit, si vous souhaitez en savoir plus !







Commentaires

  1. Je pense que je vais essayer pour Naïade. L'autre jour j'étais chez une amie qui a des chats et elle les nourri comme cela. Et Naïade à de suite compris comment ça fonctionné la coquine!. Car Naïade est une gloutonne!!! Très bon article en tout cas...

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour ton commentaire Sandra. Je trouve l'idée vraiment intéressante et je continue l'expérience avec les louloutes, et je compléterai l'article si nécessaire. Si tu es inscrite au blog, tu pourras recevoir les mises à jour et autres articles. Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  3. Oui je me suis inscrite ☺☺. Je te ferais un retours apres mon achat. Mais je pense que cela ne peut être que positif 😉😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, l'expérience de chacun compte ! Bonne soirée !

      Supprimer
  4. Super article, cet objet serait idéal pour Ficelle qui mange trop rapidement, et qui quand elle stresse se jette sur sa gamelle le matin au moment de notre départ. Par contre je me demande si elle ne le prendrait pas pour un jouet, elle est habituée au kong, elle le prend et le balance dans tout les sens jusqu'à obtenir la friandise la petite maligne :p du coup j'aurais peur qu'elle fasse de même avec le Pipolino. A tester :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut apprendre à Ficelle que ce distributeur n'est pas un jouet. Mai-Line a vite compris (idem, elle a l'habitude des distributeurs de friandises. Le diamètre de la taille L ne permet pas de l'attraper dans la gueule. Toutefois, Mai-Line a trouvé le moyen de l'attraper en mettant un croc dans un trou. Je lui reprenais quand elle ne l'utilisait pas comme il faut. chez moi ça a marché rapidement, quand il s'agit de nourriture, on comprend vite....

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

A vos plumes !

Posts les plus consultés de ce blog

Comment protéger son chien des parasites ?

Comme moi, vous faites surement confiance à votre vétérinaire pour que votre chien ne soit pas infesté par les puces, les tiques, ou les vers.

Peut être utilisez vous des solutions alternatives. Lorsque j'avais fait un petit sondage dans un post instagram, quelques-uns avaient répondu qu'ils utilisaient des recettes de grand-mère.


Dans tous les cas, mon conseil est qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Car lorsque votre chien a des puces, il y en a sur lui mais encore plus dans son environnement, c'est à dire votre maison, votre lit si vous dormez avec votre poilu, votre voiture... On peut les retrouver sous formes d’œufs, de larves.

Contre les puces et les tiques, Fanny et Mai-Line avalent un comprimé de Nexgard. C'est efficace pour un 4 à 5 semaines. Toutefois, c'est un insecticide. Il empoisonne puces ou tiques lorsqu'elles se nourrissent du sang de leur hôte.

Cependant, je ne leur donne pas tous les mois. Aux beaux jours, lorsque nous allons dans les bo…

Quelles culottes hygiéniques pour nos bouledogues français ?

Histoires de filles... Dans ce post, je parlerais des petites culottes hygiéniques pour les chaleurs. Et le meilleur investissement est pour la fin ! Les premières chaleurs chez les bouledogues français apparaissent entre 7 et 12 mois. Elles durent entre deux et quatre semaines. L'intervalle entre deux périodes de chaleur varie entre 6 et 8 mois.Entre autres, la vétérinaire m'avait indiqué que les premières chaleurs pouvaient passer inaperçues.Rappelons que la ménopause chez la chienne n'existe pas, donc les chaleurs sont à vie si l'on n'a pas décidé de faire stériliser son animal. Il est déconseillé de faire saillir une chienne de plus de 7/8 ans.Fanny est stérilisée sur les conseils du vétérinaire qui expliquait que les chaleurs sont une contrainte si l'on n'a pas l'intention de faire reproduire son animal. Par ailleurs, la stérilisation protégerait des grossesses nerveuses et plus grave, des tumeurs mammaires. Sans parler du risque lié à l'accouc…

Comment se passe le CCAD ?

Aujourd'hui, le CCAD est obligatoire pour toutes les personnes qui souhaitent exercer une activité rémunérée ou non avec les animaux domestiques, que ce soit un vendeur en animalerie, un éducateur canin, promeneur canin ou éleveur dès la 1ère portée, etc...
Une formation certifiante est dispensée par certains organismes et coûte selon le nombre de catégories d'animaux choisies entre 250 et 500 euros.

Pour 1 catégorie (chien ou chat par exemple), il faut compter 14h de formation (évaluation comprise), 18h pour 2 catégories (chiens et chats par exemple). 
Ensuite tous les 10 ans, il faut réévaluer ses connaissances, formation de 4h. Environ 150€
Inscrite à la formation "chiens" à l'Ecole des Chiens à Suresnes, organisme que je recommande (95% de réussite), je me suis posée beaucoup de questions sur ce qui était évalué et dans quelles conditions. Il y a beaucoup de post sur les forums mais je n'ai rien trouvé de très intéressant
Comment se passe la formation en…